Femme & Ambitieuse

In Illustrations, Lifestyle, Story
Scroll this
Aujourd’hui, je voulais vous parler de ces femmes ambitieuses. On en voit de plus en plus apparaître. Garance Doré, Natoo, Elsa Muse, Betty Autier, Kenza SMG. Je suis l’histoire de toutes ces femmes depuis un certain temps et quand je vois aujourd’hui où elles en sont, je suis littéralement bluffée. Qui aurait imaginé que ces femmes iraient si loin avec si peu. Je rappelle pour ceux qui ne sont pas au courant que ces blogueuses-instagrammeuses-youtubeuses n’ont presque pas fait d’études ! Le meilleur des « Sésame » pour ouvrir des portes tout de même !

 

En ce qui me concerne, je vais être honnête, j’ai toujours été ambitieuse. Petite, je voulais devenir styliste. Mais comme toutes les filles de mon âge, j’ai fait tout un tas de petits jobs avant. Vendeuse au Bon Marché, baby-sitter à Majorque, à cette époque, c’était plutôt facile de trouver des petits boulots. Et comme j’étais très dynamique et que je présentais bien, je me plaçais assez vite.  Après cinq années d’études dans les meilleures écoles de Paris, je suis devenue styliste. Engagée dès la sortie, un véritable miracle quand on y pense ! Mais quelques années dans cette profession m’ont fait prendre conscience que j’avais besoin de plus.  Plus de responsabilités, plus de marge de manœuvre, plus d’interactions. Ce n’était pas une remise en question mais plutôt une évolution. J’ai donc repris mes études pour devenir « Responsable Marketing » dans la Mode (bien entendu !). Mon père qui prône la spécialisation et le métier unique a vu rouge !!! J’allais apprendre le web après mes études artistiques et ça, ça ne lui plaisait pas du tout !  Du coup je n’avais, à ce moment là, que le soutien de ma mère, qui ne se posait pas trop de questions quand à mon avenir. L’idée des études la rassurant bien assez. Pendant cette année passée à étudier le web-marketing, je voyais mes camarades aller en cours et sortir le soir. De mon côté,  j’ai commencé mon blog. J’y ai passé toutes mes soirées et c’est devenu comme une obsession. Apprendre à coder, à se servir des logiciels, développer sons sens de la photographie…etc. Sans compter toutes les personnes que je rencontrais pour collaborer avec moi. Je me souviendrais toujours de ce jour où l’un des élèves est venu me parler en me disant

« Non, mais ça ne marchera jamais, tu n’as pas le droit de faire comme ça ! »


Mon blog ne lui paraissait pas éthique ! Et puis quoi encore ? Je ne comptais pas lui rendre des comptes. J’ai laissé passé et j’ai continué. Étrangement, j’avais toujours cette notion d’aller plus loin et de mieux faire, qui m’obsédait. Un an plus tard, je suis enfin devenue Responsable Marketing. J’étais aux anges ! J’avais la main sur beaucoup de choses et des responsabilités ! Je travaillais en start-up et je faisais un peu de tout. Gestion du site, des réseaux, compta, mais aussi l’organisation des salons pro, je travaillais également sur les shootings et tout ce qui touchait au recrutement. J’étais plutôt déjà bien chargée niveau planning mais le blog était toujours mon à côté. Ma famille était plus que rassurée et n’attendait rien de mieux pour moi à part trouver un homme avec qui fonder ma vie et avoir des enfants (#cliché). Puis est arrivée une nouvelle activité dans la société. Du coup je ne gérais plus « une » mais « deux » activités. Mon travail avait doublé d’un coup sans prévenir !

 

Aimant le travail bien fait, j’ai commencé à ne plus me satisfaire de rien. Je n’avais pas le temps de réellement réfléchir à ce que je faisais. Je perdais en qualité et mes responsables m’en demandaient toujours plus. J’ai commencé à mal dormir, je n’arrivais plus à déconnecter. Je me sentais comme noyée. Ma vie personnelle rétrécissait comme une peau de chagrin et je ne voyais plus personne. Ma famille m’en a beaucoup voulue. De ne pas être là quand il le fallait, d’être constamment de mauvaise humeur, de ne plus leur prêter attention.

 

La seule voie de sortie qui me tentait réellement était le blog. Mais dès que j’énonçais cette idée j’avais le droit à des « ça ne marchera jamais, c’est nul ! », « Un blog ? Mais pourquoi faire ? Tu ferais mieux de chercher un autre boulot dans une grosse boîte, comme ça tu sera plus tranquille ». Du coup mon ambition était plus que brisée. Je savais que je ne voulais pas rester là où j’étais et en même temps, la seule voie de sortie qui me tentait ne plaisait à personne. On a beau dire, mais quand ta famille ne te soutient pas, c’est plutôt éprouvant. J’étais éffrayée à l’idée de tout lâcher, mais je savais que je ne pouvais faire autrement. On m’a regardée comme si j’étais un échec pendant un bon moment et je ne le supportais plus.

 

Le déclic ? Une overdose tout simplement. Une overdose de pression familiale, de travail. Un besoin de se recentrer sur soi. De prendre le temps de la réflexion et de prendre les bonnes décisions pour trouver le chemin du bonheur. Aujourd’hui ? je ne regrette rien et mon ambition est intacte !

 

Et vous ? Quelle est votre ambition aujourd’hui ? Comment le vivez-vous ?

 

+ Delphine +
Compétition ou différenciation blog Alchimie.paris Illustration Sketchbook
Partage cet article avec tes amis !

8 Comments

  1. Merci à toi ! C’est un long parcours, mais oui, aujourd’hui j’en suis contente 🙂

  2. Bravo ma chère pour ton cheminement! Mon ambition? Améliorer l’estime de soi de chacun. Je suis conférencière, gestionnaire, entraîneur, entrepreneur et activiste pour la diversité corporelle et l’estime de soi. Je lis ton histoire, et j’ai simplement envie de te dire une chose: « Non seulement ça va marcher, mais ça marche déjà! » Bravo ma chère, tu as une nouvelle fan =)

  3. Merci Cathy, si tu es à Paris on devrait se rencontrer pour en parler, qu’en penses-tu ?
    Bisou

Laisser un commentaire