Junya Ishigami & la fondation Cartier

Une exposition de proportions

Il y a une nouvelle exposition à la fondation Cartier. Il s’agit de l’architecte Junya Ishigami. Je n’avais jamais entendu parlé de lui avant de regarder la programmation. On est allé y faire un tour avec B. On ne savait pas du tout à quoi nous attendre et c’était aussi un peu le jeu. Les expositions de la fondation Cartier sont toujours passionnantes. J’aime beaucoup les artistes choisis par la fondation. La plupart du temps je ne les connais pas et c’est cette surprise qui fait que j’y retourne souvent. Une nouvelle fois, ça été une belle découverte.

 

Le travail de l’architecte Junya Ishigami a pour fondement les formes, la lumière, la nature et la modernité. Une belle palette de matières pour réaliser des constructions. Mais ce que nous montre l’exposition est bien entendu les maquettes de ses projets. Nous avons découvert toutes ses maquettes, les unes plus surprenantes que les autres avec de nombreux jeux de proportions. Ces jeux d’échelle concernent aussi bien les éléments naturels comme la pierre, l’eau, la nature que les constructions qui sont plus ou moins imbriquées dedans. Autrement dit, ce sont plus les bâtiments qui s’adaptent à la nature et non l’inverse. C’est « une forme d’architecture respectueuse de l’environnement ». Une idée contemporaine qui me plaît beaucoup et que je trouve très nouvelle.

 

On se sent très grand dans ces constructions miniatures. En réalité je crois que je n’ai pas réussi à me projeter réellement dans les maquettes. D’une part, elles sont très belles et le papier donne plutôt l’impression d’une maison de poupée. D’autre part parce qu’il manque toujours l’élément de référence. La lumière ne correspond pas à l’échelle, l’eau n’est pas présente, les rochers sont aussi en miniatures. Il n’empêche que l’on ne peut que tomber d’admiration devant tant d’heures de travail et de minutie.

Junya Ishigami & la fondation Cartier
Junya Ishigami & la fondation Cartier
Junya Ishigami & la fondation Cartier
Junya Ishigami & la fondation Cartier
Junya Ishigami & la fondation Cartier
Junya Ishigami & la fondation Cartier
Junya Ishigami & la fondation Cartier

« Immersion dans l’infiniment petit! »

Junya Ishigami & la fondation Cartier
Junya Ishigami & la fondation Cartier
Junya Ishigami & la fondation Cartier
Junya Ishigami & la fondation Cartier

Une poésie japonaise dans les éléments

La spécialité de Junya Ishigami est cette alliance entre les éléments et ses constructions architecturales. Je ne sais pas si c’est propre à la culture du Japon, mais il en ressort une nouvelle forme de poésie moderne. C’est comme si ces constructions s’imbriquaient naturellement dans les éléments. On a l’impression qu’elles sont une extension de la nature tout en apportant des lignes. On dirait un rêve. Il crée des rivières dans un lac, des restaurants à travers des voûtes, une chapelle dans un puits de lumière. C’est très singulier. Je n’avais jamais vu de telles constructions.

Il me reste encore énormément de photos de cette exposition, mais j’ai préféré les garder pour moi et que tu ailles voir par toi-même. Ce serait dommage que tu t’arrêtes à mon article. C’est donc seulement un extrait que je te livre dans cet article. Juste histoire de te motiver !

alchimie.pzris blog mode signature

Laisser un commentaire