Langage corporel et érotisme avec Erogene

In les créateurs
Scroll this
C’est complètement nouveau pour moi d’aborder le sujet de l’érotisme et encore plus de vous en parler ! Dans ma famille c’est une chose dont on ne parle jamais. C’est « TABOU ». Je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme ça. On parle de « glamour attitude », de « style » ou encore de « classe », mais jamais de langage corporel. On m’a toujours donnée la notion qu’une femme érotique était une femme désirable intellectuellement. Autrement dit, la femme érotique dans ma famille ressemble plus à une Audrey Hepburn qu’une Eva Mendes ! Si vous avez saisi, mon sens de l’érotisme, à l’époque, était au stade zéro. Heureusement, vers mes 20 ans, la puberté a pointé le bout de son nez et m’a fait découvrir le vaste univers des relations amoureuses accompagnées de quelques milliards d’éléments du fameux érotisme. Par ce mot, j’entends le vestiaire dont dispose la femme pour se mettre en avant. Donc à 20 ans, je découvre que « OUI, moi aussi je peux me la jouer Eva Mendes » dans « La nuit nous appartient ». Mais malheureusement, ma jeunesse et mon inexpérience m’ont littéralement transformée en une espèce de petit brin de femme perchée sur des talons de 10 à 12 cm avec une robe qui devait à peine m’arriver aux genoux et un make-up aussi reluisant qu’une peinture de voiture toute fraîche (#Madonna). Bref j’avais 20 ans…

 

Erogene Alchilmie.paris blog mode
Puis, est venu le temps des études avec un changement radical. Cherchant comme toutes les étudiantes à être prise au sérieux, j’ai complètement oublié mon look plein d’érotisme pour un style de langage corporel sur lequel était inscrit « INTELLO ». Une paire de lunettes sur le nez, un gros pull qui venait de la campagne, un slim noir et une paire de ballerines. Je passais mon temps dans les bibliothèques et sortait à peine de mon studio. Je devais sans doute être la fille la moins sexy de la planète. Je trouve d’ailleurs ces étapes plutôt drôles en y repensant. Mais aujourd’hui, à presque 30 ans, cette envie revient. Mes cheveux étant maintenant courts c’est un peu comme un nouveau volet, comme une nouvelle version de moi. L’érotisme de mes 20 ans est bien loin derrière et c’est celui d’une femme qui prend sa place. C’est avec la marque Erogene que j’ai trouvé ce qu’il me manquait. Cette fameuse pièce, la nuisette. C’est très difficile de choisir la bonne pièce pour faire parler son corps. Il faut qu’elle n’en montre pas trop mais assez pour provoquer quelque chose chez l’autre. Qu’elle nous mette en valeur sans pour autant nous étouffer. En quelques mots, il faut assumer porter cette pièce. Rien de plus navrant qu’une femme qui cherche à être érotique et qui se cache derrière ses bras. Et quand l’alchimie opère, c’est comme un coup de foudre.
♦♦ Erogene : site ♦♦

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA




Partage cet article avec tes amis !

Submit a comment