PORTRAIT

Rencontre avec Sarah Umer et Pampille Paris

Les tendances mode de l'été 2017

Sarah Umer fondatrice Pampille Paris lait doré
Deux tasses de café, le couché du soleil sur une terrasse parisienne, deux femmes qui échangent un sourire. Voici comment ma rencontre avec Sarah Umer, la fondatrice de Pampille Paris, a débuté. Nous ne nous connaissions pas en dehors de quelques mails échangés entre deux rendez-vous. Mais comme toujours, je savais d’avance que cette rencontre allait être enrichissante. J’ai rejoint Sarah à la terrasse du café Madame. Elle était devant moi,  dans sa robe de mousseline aux imprimés délicats, le regard vif des gens passionnés. Tout en elle est le reflet de son aventure. Elle est à la fois douce lorsqu’elle prend le temps de m’écouter, mais aussi pleine de vie quand il s’agit de parler de son projet. Et quel projet ! Pampille Paris, une marque de lait doré. Vous allez me dire, mais qu’est-ce que le lait doré ? Et bien vous devrez attendre l’article suivant pour le découvrir !
Pour vous donner quelques indices, je vais vous parler un peu plus de Sarah Umer. Cette jolie jeune femme, d’une trentaine d’années, possédait sa propre agence de communication. Après quelques années à travailler dans ce domaine, elle a senti venir l’habitude et l’ennui. Elle part alors vivre à Londres d’où elle continue de gérer son agence. Quelques temps après, malgré ce changement, son envie de mettre en place un nouveau projet devient plus fort que tout. Elle décide finalement de s’y consacrer entièrement, ferme son agence et revient à Paris. Un an après, tout est en place. Accompagnée d’une petite équipe, dans son atelier au cœur de Paris, elle lance Pampille.
La suite demain. XXX




Leave a Response